La loi de Modernisation de l’Action Publique Territoriale et d’Affirmation des Métropoles (MAPTAM) du 27 janvier 2014 a créé, un bloc de compétences comprenant les missions relatives à la Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations. La compétence GEMAPI a été acquise par l'intercommunalité au 1er janvier 2018.

La GEMAPI, c'est quoi ?

Composé de GEMA (Gestion des Milieux Aquatiques)

  • L'entretien des cours d'eau et plans d'eau :
    • débroussaillage,
    • élagage,
    • enlèvement d'embâcles...
  • L'aménagement et la restauration des milieux aquatiques :
    • actions sur la qualité des écosystèmes liés aux cours d'eau,
    • la continuité écologique,
    • la gestion et aménagement des zones humides,
    • la restauration des milieux aquatiques...

Et de PI (Prévention des Inondations)

  • Aménagement d'un bassin hydrographique :
    • stratégies globales d'aménagement du bassin versant,
    • protection des inondations par débordement des cours d'eau.
  • La gestion des ouvrages de protection contre les inondations :
    • gestion des digues et ouvrages concurant à la protection des inondations,
    • définition,
    • réalisation et exploitation d'ouvrages de protection contre les crues.

Depuis le 1er janvier 2018, la CoVe est compétente en GEMAPI. La Gestion des milieux aquatiques et la prévention du risque d'inondation a été déléguée aux trois syndicats sur le territoire :

  • l'EPAGE du Sud-Ouest du Mont Ventoux pour le bassin sud-ouest du Mont Ventoux, 85 000 habitants. Il couvre près de 80 % du territoire de la CoVe sur 500 km² de bassin hydrographique (le Brégoux, la Salette, l'Auzon, la Grande Levade...). Communes concernées
  • le Syndicat Mixte de l'Ouvèze provençale pour le bassin de l'Ouvèze, 66 000 habitants. Il couvre près de 15 % du territoire CoVe, 880 km² de bassin hydrographique. Communes concernées
  • le Syndicat Intercommunal d'Aménagement de la Nesque pour le bassin de la Nesque et couvre près de 12 % du territoire CoVe, 400 km² de bassin hydrographique. Communes concercées

Les premières missions en 2018 seront d'étudier et d'entretenir les systèmes d'endiguement, c'est-à-dire, les ouvrages qui protègent le territoire contre les inondations.